Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 14:52

 

Alors que la filière éolienne est en France plombée par des contraintes réglementaires absurdes, le colloque éolien du Syndicat des Energies Renouvelables les 13 et 14 décembre à Nantes rassemble plus de 700 participants. Des intervenants de tous horizons ont déjà témoigné des attentes des entreprises, du dynamisme des collectivités locales dans l’appropriation des ENR, de leur rêve, et, il faut le dire aussi, d’un certain blocage du côté de l’administration. Preuve de l’intérêt grandissant de l’éolien dans la jeunesse : Beaucoup d’étudiants et de jeunes étaient présents hier dans la salle.

 

Jean-Louis Bal, Président du SER, a dénoncé les « mesures superfétatoires » qui ont alourdi le cadre réglementaire – ZDE, schémas régionaux, ICPE, réglementation des 5 mâts – et « l’imagination sans limite des parlementaires ». Il a pointé la menace sur le tarif et la hausse des charges en matière de raccordement qui mettent en difficulté des dizaines d’entreprises et des milliers d’emplois.

Parmi les points positifs, il a salué le 1er appel d’offres de 6000 MW à l’horizon 2020 dans l’éolien offshore qui mobilise une filière industrielle.

Le Syndicat des Energies Renouvelables est plus que jamais décidé à défendre la filière. « Le soutien de Windustry 2.0 est notre contribution au patriotisme écologique (…) un patriotisme écologique qui n’est pas un repli identitaire qui ne concernerait que les entreprises françaises »,  a précisé Jean-Louis Bal, tout en revendiquant aussi la place d’une industrie éolienne en France, « une perspective qui doit nous réchauffer le cœur »

 

Delphine Batho se dit « préoccupée »

 

1250 MW d’éolien terrestre ont été installés en France en 2010, 875 MW en 2011, et moins de 700 MW cette année. A ce rythme-là, les objectifs 2020 (19000 MW d’éolien terrestre) ne seront pas tenus, rappelle le SER. Dans un échange retransmis sur grand écran à l’assistance, Jean-Louis Bal a interpellé la Ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Delphine Batho qui a déclaré « être préoccupée » par ces chiffres qui montrent que « la France est loin des objectifs qu’elle s’est donnée ». Selon Delphine Batho, « il y a un place pour cette énergie dans notre pays », et la loi Brottes en janvier avec la suppression des ZDE et de la règle des 5 mâts, devrait lui offrir un cadre plus favorable. « Je sais qu’il y a derrière des attentes de la filière en termes d’emploi notamment » a précisé Delphine Batho. A propos du tarif d’achat, « l’Etat garantira le contrat et les tarifs d’achat de l’éolien (…) en toute hypothèse, il n’y a aucune raison de douter de la pérennité du tarif d’achat en France » a dit Delphine Batho. La Ministre de l’Ecologie et de l'Energie a rappelé le lancement du 2ème appel d’offres sur l’éolien offshore dont le cahier des charges sera transmis bientôt à la CRE.

 

(D’autres infos dans le prochain billet).

Partager cet article

Repost 0
Published by Mijo - dans éolien
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une autre énergie est possible
  • Une autre énergie est possible
  • : Les énergies renouvelables, leurs enjeux et leurs usages au quotidien.
  • Contact

Profil

  • Mijo
  • Journaliste indépendante.
 
J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques.
Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt
  • Journaliste indépendante. J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques. Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt

Recherche

Liens