Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 17:14

 

Le cadre législatif très restrictif pour l’implantation des éoliennes Outre-mer a été assoupli en Guadeloupe. Le Syndicat des Energies Renouvelables et sa Commission des régions ultramarines se réjouissent de cette modification, mais Jérôme Billerey (Président de la Commission ultramarines du SER) dénonce la cohabitation impossible des éoliennes avec les radars de Météo France.


Le communiqué du Syndicat des Energies Renouvelables :

 

La délibération du 8 octobre 2012 du Conseil régional de la Guadeloupe relevant du domaine de la loi relative à l'implantation des éoliennes en zone littorale vient d'être publiée au Journal Officiel. Cette délibération instaure une dérogation à la loi Littoral pour l'implantation d'éoliennes.

La décision du Conseil régional, qui dispose du droit d’édicter des règles spécifiques en matière de maîtrise de la demande d’énergie, de réglementation thermique et de développement des énergies renouvelables, va permettre de lever un certain nombre de freins concernant des projets éoliens en attente. En particulier, les trois projets, représentant 15 MW, lauréats de l’appel d’offres de novembre 2010 et dont les résultats avaient été publiés en février 2012 par le Gouvernement, vont pouvoir être lancés.

Jusqu’à ce jour, le développement de l’éolien en Guadeloupe était confronté à deux lois contradictoires : la loi Littoral, qui interdisait l’extension de l’urbanisation en dehors des agglomérations existantes et la loi Grenelle 2, qui interdisait l’implantation d’éoliennes à moins de 500 mètres des habitations existantes. Dans ces conditions, la plupart des sites retenus par les porteurs de projets étaient dans l’impossibilité d’accueillir des éoliennes.

« Les professionnels saluent cette avancée indispensable, mais hélas insuffisante, pour la réalisation de ces projets éoliens avec stockage. En effet, le cadre fiscal de ces derniers demeure incertain et la cohabitation avec les radars de Météo France est impossible dans les conditions actuelles sur des territoires aussi restreints » expliquent Jérôme Billerey, Président de la Commission des régions ultramarines du SER, et Jean-Louis Bal, Président du Syndicat des énergies renouvelables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mijo - dans éolien
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Une autre énergie est possible
  • Une autre énergie est possible
  • : Les énergies renouvelables, leurs enjeux et leurs usages au quotidien.
  • Contact

Profil

  • Mijo
  • Journaliste indépendante.
 
J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques.
Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt
  • Journaliste indépendante. J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques. Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt

Recherche

Liens