Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 00:50

 

 « La sortie définitive du nucléaire ne se fera pas en dix ans.

 

Je propose néanmoins de fixer à la France un objectif ambitieux et réaliste : réduire la part du nucléaire dans la production électrique à 50 % en 2022. Nous y parviendrons en fermant nos réacteurs les plus anciens. Seize réacteurs, aujourd'hui, ont plus de trente ans d'activité. Le site de Fessenheim qui a connu plusieurs dysfonctionnements sera le premier concerné. Nous poursuivrons le processus sur la base d'un calendrier tenant compte de l'âge des centrales, de la fréquence des incidents relevés et de l'évaluation des risques potentiels – risques sismiques, sécheresse, etc. Il faudra s'en tenir à une règle claire : la durée de vie maximale des centrales nucléaires devra être limitée à 35 ans.

 

S'il faut achever la construction de l'EPR  (réacteur pressurisé européen) de Flamanville compte-tenu de l'avancement des travaux et de la nécessité d'assurer la transition énergétique, il faudra stopper tous les nouveaux projets. »

 

(…)

« L'Etat devra réorienter massivement l'effort public de recherche et de développement dans l'énergie en le focalisant sur le renouvelable ».

 

Qui a dit cela ?

Manuel Valls, notre nouveau Premier Ministre dans son livre « L’énergie  du changement » paru aux Editions du Cherche-Midi. L’ouvrage, présenté sous forme d’un abécédaire, expose ses idées défendues lors de la primaire socialiste en 2011. Le chapitre dédié au nucléaire, « N comme Nucléaire » a fait aussi l’objet d’une tribune dans le journal Le Monde

 

… et Manuel Valls se prononce aussi pour les OGM

 

Au chapitre suivant de son livre, « O » comme OGM, il prend position en faveur des OGM.

« Plutôt que d’interdire les OGM, il faut donc augmenter les moyens en faveur de la recherche sur les biotechnologies afin de lever tous les doutes sur leur innocuité. Et il faut avoir le courage de reconnaître que cet objectif passe, inéluctablement, par des expérimentations en plein champ ». Il reconnait à l’agriculteur le droit de « conserver le choix de sa production : bio, conventionnel ou OGM », mais cela ne rassurera pas les écologistes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Une autre énergie est possible
  • Une autre énergie est possible
  • : Les énergies renouvelables, leurs enjeux et leurs usages au quotidien.
  • Contact

Profil

  • Mijo
  • Journaliste indépendante.
 
J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques.
Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt
  • Journaliste indépendante. J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques. Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt

Recherche

Liens