Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 16:09

Depuis le 1er janvier 2009, les PAC (pompes à chaleur) air/air ne sont plus éligibles au crédit d’impôt. Ces pompes à chaleur aérothermiques sont onéreuses, difficiles à amortir, et ont l’inconvénient majeur de voir leur rendement s’effondrer dès que les températures extérieures baissent.

 

Les autres pompes à chaleur (dont les technologies eau /eau et air /eau) bénéficient maintenant d’un crédit d’impôt de 40% (contre 50% auparavant) sur l’achat du matériel dans la limite de 16000 €. La pompe à chaleur doit avoir un COP (Coefficient de Performance Energétique) supérieur ou égal à 3,3 ce qui signifie que la pompe a chaleur produit 3,3 kWh de chauffage pour 1 kWh d’électricité consommée.


Le crédit d'impôt concerne aussi bien les propriétaires occupants que les locataires et il vient d’être étendu aux propriétaires bailleurs. Il est valable pour l’équipement d’un logement neuf ou ancien à condition que ce logement soit « une habitation principale » (les résidences secondaires sont exclues). Le crédit d’impôt s'applique au coût TTC de la pompe à chaleur hors main d'oeuvre (pose), mais, pour en bénéficier, il faut produire une facture unique incluant matériel +pose.


A noter : Ce crédit d’impôt chute à 25% à compter du 1er janvier 2010.


Pour en savoir plus sur les pompes à chaleur :

 

- Le site de l’Association Française pour les Pompes à Chaleur www.afpac.org

- ENEO, le salon des énergies, du confort climatique et de l’eau à Eurexpo Lyon, du 25 au 28 février www.salon-eneo.com

Repost 0
Published by Mijo - dans géothermie
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 09:10
                                                   















Photo : Régis Lombart  © SER-FEE



Selon le Syndicat des Energies Renouvelables, l’énergie éolienne a représenté plus de la moitié des nouvelles capacités électriques installées en France en 2008. Avec 950 MW installés, le parc français a enregistré une progression de 37% et atteint maintenant 3404 MW.

 

Selon le dernier bilan de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), la production éolienne a augmenté de 37% de 2007 à 2008 et le parc éolien français a produit 5,6 TWh en 2008. Cette production a permis d’alimenter l’équivalent de 2,5 millions personnes en électricité et s’est substituée aux trois quarts à de la production thermique française ou importée.

 

La France est au 4ème rang européen pour sa puissance installée (derrière l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie) et au 7ème rang mondial.

 

Top 10 des capacités installées dans le monde

 

USA                           25170 MW

Allemagne                   23903 MW

Espagne                     16754 MW

Chine                          12210 MW

Inde                              9645 MW

Italie                             3736 MW

France                          3404 MW

Royaume-Uni                 3241 MW

Danemark                      3180 MW

Portugal                         2862 MW

 

Source : GWEC

 

L’énergie éolienne a constitué, en 2008, la première forme de production électrique installée dans l’Union Européenne. L’Europe, avec 66000 MW, compte pour plus de la moitié des capacités mondiales. Son parc a augmenté de 15% en un an.

 

7000 personnes employées dans l’éolien en France en 2008


La filière éolienne française emploie aujourd’hui près de 7000 personnes, contre 5000 en 2007. D’ici 2012, le nombre d’emplois en France devrait plus que doubler, selon les estimations du SER.


Les atouts de l’éolien : Une technologie mature, des coûts d'investissements connus


Une éolienne d’une puissance de 2 MW produit annuellement environ 4400 MWh soit la consommation électrique (hors chauffage) d’environ 2000 foyers. Les coûts de fabrication de transport et de construction d’une éolienne se chiffrent entre 1 et 1,3 millions d’€ par MW.
Une éolienne a une durée de vie de 20 ans. En fin d’exploitation, les parcs éoliens sont démantelés. Les éoliennes sont démontées et le site est remis en état, des opérations prises en charge par l’exploitant.

Source : FEE

 

L’EWEC 2009 fait salon à Marseille


Cette année, l’EWEC (European Wind Energy Conference and Exhibition), la première manifestation européenne consacrée à l’énergie éolienne, organisée par l’EWEA (European Wind Energy Association), se tiendra à Marseille du 16 au 19 mars.
Programme sur www.ewec2009.info

 

                                    
Repost 0
Published by Mijo - dans éolien
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 23:41

La manifestation, qui a pour thème la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables, se déroule du 6 au 9 février au sein de la grande halle du Centre des Congrès d’Epinal dans les Vosges, qui accueille sur 6000 m², une exposition et des conférences.

But : Sensibiliser les professionnels, les institutions et le grand public aux différentes possibilités d’économiser l’énergie et aux solutions d’énergies renouvelables.

Une quinzaine de conférences et tables-rondes sont prévues, dont : "Economies d’énergie au quotidien", "Choisir une pompe à chaleur", "Focus sur le solaire thermique", "Focus sur le solaire photovoltaïque", "La maison passive aujourd’hui et demain", "Particuliers : Les choix dans l’énergie bois".

Dans le cadre du salon, la Maison de l’Environnement des Vosges présentera l’étude aérienne thermographique des Villes d’Epinal et de Golbey. L’ADEME sera présente avec l’Espace Info Energie d’Epinal pour répondre aux attentes des particuliers. Avec l’Association des Maires des Vosges, les Communes et Communautés de Communes Vosgiennes participeront à l’opération « Les économies d’énergie, d’abord… » en présentant leurs réalisations ou projets relatifs à ce thème.

Planet’Energy 2009, du 6 au 9 février 2009 au Centre des Congrès d’Epinal (88). Entrée : 5 €, gratuit au-dessous de 18 ans


Rens sur
www.planet-energy.fr

 

Repost 0
Published by Mijo - dans agenda
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 12:56


C’est officiellement HZ Holding France (filiale du groupe financier allemand HZ Holding Germany), en étroite collaboration avec le groupe allemand Johann Hay qui va reprendre l’usine Ford de Blanquefort. Les 1600 emplois devraient être préservés. Le PDG de HZ Holding France, Markus Ziegler, a en effet précisé que la reprise n’entraînera pas de changement du niveau d’emplois ». Il a également salué les très bons standards de production de l’usine » et précisé que l’usine produirait des pièces automobiles ainsi que des pièces pour éoliennes. Un premier projet de fabrication à hauteur de 80 M d’€ est prévu pour ce secteur.

 

HZ Holding, détenue majoritairement par le groupe Hay, s’est engagée à investir dans l’usine « 200 millions d’€ d’ici à 2013 pour y financer 6 projets industriels dont un dans le domaine des énergies renouvelables ».

 

HZ Holding France et Johann Hay ont un autre projet commun en France à Gandrange.

Repost 0
Published by Mijo - dans éolien
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 15:24

Le MEEDAT (Ministère de l’Ecologie de l’Energie du Développement durable et de l’Aménagement du territoire) vient d’annoncer que les foyers dont les ressources ne dépassent pas 45 000 € annuels pourront cumuler un éco-prêt à taux zéro et un crédit d’impôt « développement durable » pendant 2 ans, soit en 2009 et 2010.

 

L’éco-prêt à taux zéro, lancé cette année, concerne les travaux lourds de réhabilitation du logement (isolation du toit, pose de double ou triple vitrage, etc…). Son montant est de 30000 € maximum. Tous les particuliers peuvent en bénéficier pour des travaux dans leur résidence principale ou dans un logement proposé en location.

 

Le crédit d’impôt sur le revenu « développement durable » permet de bénéficier d’une aide fiscale pour des équipements améliorant la performance énergétique et environnementale du logement (chaudière efficace, équipements utilisant une source d’énergie renouvelable, etc…). Il a été prorogé jusqu’en 2012 et a été étendu aux propriétaires bailleurs.

 

Le MEEDAT précise que, suite à l’instauration de ce cadre légal, les textes réglementaires seront publiés d’ici fin février, de façon à permettre aux établissements de crédit de proposer l’éco-prêt à taux 0 le plus rapidement possible. 

Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 18:14

Le 27 janvier, lors de l’examen du projet de loi Grenelle 1, le député Patrick Ollier et le sénateur Dominique Braye ont bataillé, à coups d’amendements, pour remettre en question l’article 4 qui veut limiter la consommation énergétique des constructions neuves à 50 kWh/m2/an d’énergie primaire à partir de 2012. Le texte de loi définitif n’est pas encore adopté mais la nouvelle version prévoit de « moduler le seuil de 50 kWh » et la Commission des Affaires économiques du Sénat va demander à l’Office parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques une étude pour proposer «un niveau pertinent de modulation du seuil de consommation d’énergie de 50 kWh/m2/an ». En bref : Beaucoup d’efforts pour sauver la consommation électrique. Serait-elle en péril ? Il faut l’admettre : La maison qui fait rêver tout le monde actuellement, c’est la maison basse consommation bien isolée et équipée en énergies renouvelables. Cette maison, elle existe déjà.

 

L’habitat passif qui s‘est développé dès les années 80 dans d’autres pays d’Europe, arrive maintenant en France : La première maison passive a été livrée en 2008 à Paris. Sa consommation énergétique pour les besoins de chauffage n’excède pas 15 kWh/m²/an.

 

Pour en savoir plus, 2 rencontres gratuites et ouvertes à tous :

 

Le prochain Café Energie de l’EDIF sur le thème de « L’habitat passif à Paris »

Quels matériaux ? Quelles contraintes en termes de conception et de réalisation ?

A Paris, l’enjeu majeur réside dans l’adaptation de la construction passive d’une maison individuelle à la rénovation de bâtiments collectifs dans un environnement aux contraintes urbaines et architecturales fortes. Comment envisager l’habitat passif dans le contexte parisien?

 

Pour répondre à ces questions, Marc Benard, architecte, Equateur-architecture, Frédéric Prosper, entreprise FARC, Pascal Gontier, architecte, Atelier Pascal Gontier, et Etienne Vekemans, Président de l’Association Maison Passive France, partageront leurs expériences.

 

Quand et où ? Le 12 février, Au café Le Petit Ney 10 avenue de la Porte Montmartre (75018) à 19h30. Entrée libre. Métro : Porte de St Ouen ou Porte de Clignancourt. Bus : 95-60-137. Station Vélib : rue René Binet.

 

Ce Café Energie est co-organisé par l'association EDIF (Energies Durables en Ile de France) et l'Espace Info Energie Paris 4e - IDEMU - CAUE 75

 

Contacts :

Energies Durables en Ile-de-France www.edif.asso.fr

CAUE 75 www.caue75.com

 

Visite d’une maison basse consommation à Pomeys (69590)

 

L’association HESPUL, spécialisée dans le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, organise une visite le samedi 14 février (matinée) à Pomeys dans les hauts du Lyonnais, d'une maison ossature bois de 132m2, imaginée et conçue dans l'objectif d'atteindre une consommation de 50kWh/m2/an d'énergie primaire. Elle est équipée d'un poêle à granulés et d' un chauffe-eau solaire,  d'une ventilation double-flux et d'un puits canadien.

 

Pour participer à cette visite (gratuite), s’inscrire auprès du secrétariat  au 04 37 47 80 90 ou directement en ligne sur : www.infoenergie69.org

 

HESPUL est l'Espace Info Energie du Rhône hors Grand Lyon et conseille à ce titre tous les publics du territoire (particuliers, collectivités locales, entreprises, scolaires) sur les questions d'énergie : Isolation, choix de chauffage, économies d'énergie et énergies renouvelables (solaire, bois, etc).

 

Repost 0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 11:50


Selon le Syndicat des Energies Renouvelables, la totalité du  parc photovoltaïque installé en France atteint une puissance de 175 MW à la fin de l’année 2008 contre 70 MW fin 2007. Le parc a enregistré une forte croissance précisément en 2008 : 105 MW de panneaux photovoltaïques ont été installés  (75 MW en métropole et 35 MW dans les DOM-TOM) au cours de cette seule année.

 

Le tarif d’achat et la prime d’intégration au bâti ont encore joué tout leur rôle cette année pour permettre au marché français de continuer sa croissance. En effet les panneaux photovoltaïques ont essentiellement été implantés sur les toitures des particuliers, qui bénéficient du double système de soutien : soit 80% des installations, précise le SER.

 

Les mesures de simplification des démarches pour les particuliers qui souhaitent installer des toitures photovoltaïques annoncées par le Ministre d’Etat, Jean-Louis Borloo, le 17 novembre dernier devraient permettre une nouvelle progression de ce segment de marché.

 

2008 a été également l’année des 1ères installations sur grandes toitures – centres commerciaux, hangars et bâtiments de stockage – et a vu l’apparition des 1ères centrales au sol essentiellement dans les DOM-TOM et sur le pourtour méditerranéen.

 

Pour rappel, le Grenelle de l’Environnement prévoit un parc photovoltaïque de 5400 MW en 2020.


Plus de 1500 emplois directs créés dans la filière


L’enquête annuelle de SER / SOLER (branche photovoltaïque du Syndicat des Energies Renouvelables) auprès de ses adhérents qui représentent 70% du marché, indiquent que les professionnels français ont créé l’année dernière plus de 1500 emplois directs. Le nombre total d’emplois directs dans la filière s’élève à plus de 4000, soit 4 fois plus qu’en 2004. Les professionnels estiment également à 1500 leurs embauches en 2009 pour répondre à la croissance du marché intérieur.

 

Les nouveaux tarifs d’achat 2009

 

Les tarifs d'achat du photovoltaïque, actualisés au 1er janvier 2009 sont les suivants :

(estimation du tarif 2009 €/kWh)

 

En métropole

- Tarif de base : 0,32823 €/kWh

- Prime à l'intégration : 0,27353 €/kWh

- Tarif intégré : 0,60176 €/kWh

 

En Corse et dans les DOM-TOM

- Tarif de base : 0,43764 €/kWh

- Prime à l'intégration : 0,16412 €/kWh

- Tarif intégré : 0,60176 €/kWh

 

Source : EDF Obligation d'achat

 


Infos et liste d’installateurs photovoltaïques Quali PV (Appellation Qualité pour les systèmes photovoltaïques) sur
www.qualit-enr.org/qualipv

 

Site du Syndicat des Energies Renouvelables www.enr.fr

 

Repost 0
Published by Mijo - dans solaire
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 17:32

Proposé par les 2 associations ACIDD et CleanTuesday, le premier CleanTuesday de l'année 2009 se tiendra le mardi 10 février, de 18h30 à 21h à La Cantine, 151 rue Montmartre, au cœur du Sentier à Paris, lieu d’élection des start-up internet.

 

Intervenants :

L’américaine Robin Chase, célèbre fondatrice de Zip Car, société de location de voiture en partage et de GoLoco, un service de covoiturage en ligne.

 

La start up Heat2Power (Paris) qui est à l’origine d’une innovation pour optimiser les moteurs thermiques des véhicules.

 

Autre start up, Senda présentera ses services et logiciels pour optimiser les déplacements en milieu urbain

 

Le site Covoiturage.fr, partenaire de Cleantuesday, fera le point sur le succès de ses services de covoiturage.

 

Les 4 présentations seront suivies d'une rencontre autour d'un verre avec 200 professionnels des Cleantech, entrepreneurs, décideurs politiques, investisseurs, experts. Le CleanTuesday est organisé avec un partenaire, la Financière des Entrepreneurs.

 

Tous les détails sur www.cleantuesday.com

Inscription sur http://cleantuesdayparis.fr/inscription/

 

CleanTuesday est une association de promotion des Cleantech, ces éco-entreprises innovantes spécialisées dans les technologies liées à l’environnement. Elle a été créée par Stéphane Distinguin, diplômé d'ESCP-EAP et fondateur de faberNovel, par Clément Alteresco, diplômé d’un Master Technologie Innovation et par Clément Léocadie, élève à l’ENS de Cachan. L’association a lancé des rendez-vous mensuels, les « CleanTuesday » pour favoriser l’échange d’idées et d’expériences.

 

Lors de la première rencontre qui s’est tenue le 16 décembre dernier à La Cantine, Kenny Kleinerman de Solel (Israel), a présenté les projets de l’entreprise dans le solaire thermique. Thierry Brisard, DG  de Neosens, a montré l’intérêt de ses nouveaux capteurs MEMS et leur vaste champ d’application, notamment dans l’industrie laitière et papetière. Stéphane Berthat, DG de Pramac France, a annoncé l’entrée en fabrication des éoliennes invisibles de Philippe Starck.

Repost 0
Published by Mijo - dans agenda
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 11:47


Sous la houlette de 3 anciens fondateurs et dirigeants de Theolia (producteur d’électricité à partir de parcs éoliens), Jean-Marie Santander (PDG), Philippe Perret (Directeur Financier) et Paul Ingrassia (Directeur du Développement), Global Ecopower (ex Energeo Environnement) se lance dans la construction de centrales de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Global Ecopower entend conserver pour son propre compte la moitié des centrales construites et cédera à des tiers investisseurs l’autre moitié. Global Ecopower sera également producteur d’électricité. Le siège de la société est à Aix en Provence. Son capital est détenu à hauteur de 44, 68% par la société d’investissement en capital à risque Athanor Equities Sicar.

 

Plusieurs experts internationaux de la filière sont venus renforcés l’équipe initiale et désormais plus de 25 personnes sont associées à la réussite du nouveau groupe qui veut se concentrer sur des opérations de grande envergure.

 

Option choisie : Un mix énergétique à partir d’ENR

 

Au niveau solaire, Global Ecopower prévoit l’exploitation de 360 MW d’ici fin 2012. Le Groupe interviendra essentiellement en France, en Itale, en Espagne et dans les pays de la zone MENA (Middle East and North Africa), tant au niveau des toitures que des centrales photovoltaïques au sol.

 

Au niveau éolien, Global Ecopower a déjà obtenu l’ensemble des autorisations pour construire et exploiter d’ici fin 2013, 2 centrales éoliennes de 400 et 800 MW en Chine, conservant 600 MW et cédant l’autre moitié, conformément à sa stratégie de développement. A titre de comparaison, la plus grande centrale éolienne onshore en service à ce jour, dispose d’une puissance installée de 399 MW.

 

Au niveau hydraulique, Global Ecopower négocie actuellement plusieurs opérations en Europe de l’Est. Les premiers accords interviendront durant le premier semestre 2009.

 

Au niveau de la biomasse, Global Ecopower a concentré son activité sur la construction de centrales dites de cogénération utilisant comme matières premières de l’huile et des « cakes » issus du Jatropha et des « cakes » issus du Ricin.

 

Source : Communiqué de presse de Global Ecopower

Site : www.global-ecopower.com

 

Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 00:02

Au même titre que l’énergie atomique représentée à travers l'AIEA et que les énergies fossiles avec l'AIE, les énergies renouvelables auront bientôt leur propre agence internationale, l’IRENA, une initiative qui les propulse dans la cour des « grandes ». Les statuts de l’IRENA seront signés à Bonn les 26 et 27 janvier en présence d’une centaine d’états participants, mais son siège et sa Direction Générale ne seront décidés qu’en juin. Elle sera dotée d’un budget d’environ 25 Millions de $ pour la 1ère année.

 

Créée sous de l’impulsion de l’Allemagne, avec l’appui du Danemark et de l’Espagne, l’IRENA a pour but de promouvoir les énergies renouvelables dans le monde, autant dans les pays industrialisés que dans les pays en voie de développement. Accroître la contribution des énergies renouvelables à la protection du climat et de l’environnement, ouvrir la voie vers un avenir énergétique viable, développer pour cela une base de savoir-faire et des échanges d’expérience, font partie de ses missions essentielles.

 

Les ENR peuvent couvrir une forte augmentation de la demande d’énergie


L’IRENA voit dans les énergies renouvelables une garantie d’approvisionnement énergétique :

« Même une forte augmentation de la demande énergétique peut-être couverte au moyen de l’énergie éolienne, solaire et d’autres sources renouvelables. Le potentiel énergétique des rayons du soleil est infiniment supérieur aux besoins humains. Les progrès techniques ont désormais rendu possible l’utilisation de ces ressources. Leur usage a connu une accélération exponentielle au cours des dernières années et offre désormais une solution alternative compétitive par rapport aux combustibles fossiles et nucléaire ».

 

Des opportunités économiques à saisir


Autre atout des ENR mis en avant par l’IRENA : Les bénéfices économiques.

« Les technologies en matière d’énergies renouvelables peuvent ouvrir la voie à un système d’approvisionnement énergétique moderne, abordable et viable, dans les pays développés et en voie de développement. En effet, le prix de la génération d’énergie à partir de sources renouvelables continue de baisser à mesure que s’accélèrent les innovations technologiques (…). A titre d’exemple, le coût de l’électricité solaire a baissé de 60% de 1991 à 2003. Le coût de l’énergie éolienne, quant à lui, a diminué de 80% entre le début des années 1980 et 2007 ».

 

Infos complètes sur : www.irena.org

 

Repost 0

Présentation

  • : Une autre énergie est possible
  • Une autre énergie est possible
  • : Les énergies renouvelables, leurs enjeux et leurs usages au quotidien.
  • Contact

Profil

  • Mijo
  • Journaliste indépendante.
 
J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques.
Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt
  • Journaliste indépendante. J'espère, à travers ce blog, contribuer à alimenter un débat démocratique sur nos choix énergétiques. Un peu la tête dans les étoiles certes, mais les pieds sur terre dans des baskets bleues. Twit: Colorwatt

Recherche

Liens